Cette année la section française de l’IFFR organise son voyage annuel en Corse, ce qui nous donne prétexte à un nouveau voyage, du 4 au 10 mai. Nous commençons par rendre visite à Marie-Noëlle et Jean-Michel. Il y a quelques photos après le récit.

 

Lundi 4 – Kraainem – Saint-Mont

Nous nous envolons de Grimbergen le lundi midi, après les funérailles du papa d’Anne Gillet. Je pensais faire un arrêt technique à Amboise, mais la météo aux alentours de Tours était très mauvaise (pluie et nuages bas). Nous passons tout juste et je décide de continuer sur Nogaro sans escale. 4h30 de vol (à cause d’un vent contraire sur tout le trajet); record battu !

Nous atterrissons vers 18h30 et Marie-Noëlle et Jean-Michel viennent nous chercher. Une bonne petite bière sur la terrasse avant un souper typique de la région: un confit de canard.

 

Mardi 5 – Saint-Mont

Ce matin nous allons au marché d’Aire-sur-l’Adour: quelle belle variété de couleurs, de plantes, de fruits, de viandes et de produits de la mer. A midi nous dégustons un délicieux sandre pêché en Espagne par un ami de Jean-Michel. L’après-midi est consacrée à une dégustation de vins du terroir à la coopérative des vignerons du Saint-Mont. Nous faisons nos provisions pour l’année, mais nous ne pouvons les emporter à cause du manque de place dans l’avion. Nous chargeons Marie-Noëlle et Jean-Michel de nous amener nos caisses lors de leur prochaine visite en Belgique.

Le soir nous sommes invités chez Eliane et Marcel, habitant Saint-Mont et amis de Marie-Noëlle et Jean-Michel. J’avais emmené Marcel faire un tour en avion lors de notre passage en 2012. Il avait été enchanté et voulais nous remercier. Nous avons visité son superbe potager et nous avons passé une très agréable soirée autour d’une table couverte de mets délicieux. Eliane est une cuisinière extra; ses asperges mises sous vide étaient vraiment tendres.

 

Mercredi 6 – Saint-Mont - Ajaccio

Il est temps de se remettre en route car les Brice vont nous attendre à Ajaccio. Le temps est beau, nous décollons à 10h30 et nous mettons le cap à l’est. La Montagne Noire que je comptais survoler est cependant dans la crasse et je dois faire demi-tour pour la contourner par le sud en suivant la vallée de Carcassonne. Nous rejoignons la Méditerranée à hauteur de Béziers où le ciel est à nouveau tout bleu. Nous longeons alors la côte jusqu’au VOR de Saint-Tropez (STP). Là nous quittons la terre pour mettre le cap sur la Corse ; 100 NM sur l’eau, record battu. Le ciel est bleu, le vent est faible et la température très agréable. Le survol de la baie d’Ajaccio est superbe et nous atterrissons à LFKJ après 3h30 de vol. 

Nous faisons le plein avant de rejoindre nos amis à l’aérogare. Nous sommes accueillis par Lucien Caoduro qui possède un pied à terre à Porticcio à une vingtaine de kilomètres au sud d’Ajaccio. Il nous conduit à notre hôtel avant de nous amener chez lui où nous visitons sa très belle propriété, avec les Brice, les Hilde et Jean-Pierre Gabert. Les citronniers y poussent comme des mauvaises herbes et Lucien nous offre de beaux citrons à l’odeur envoûtante. Nous prenons l’apéro sur la terrasse en dégustant de délicieuses spécialités préparées par Viera, l’épouse slovaque de Lucien. Le souper a lieu sur la côte, dans un restaurant qui nous sert une variété d’excellents poissons grillés.

 

Jeudi 7 – Ajaccio

Journée libre. Le temps est superbe et nous prenons le bateau à Porticcio pour traverser la baie et aller visiter Ajaccio. La vieille ville est très intéressante. A midi nous trouvons un petit resto sympa. En milieu d’après-midi nous reprenons le bateau pour rentrer à l’hôtel ; piscine pour les uns et apéro pour les autres. Dans l’intervalle ceux qui devaient arriver aujourd’hui nous ont rejoints et le groupe est au complet pour souper à l’hôtel.

 

Vendredi 8 – Ajaccio

Lucien a réservé un autocar pour nous emmener visiter les îles Sanguinaires. Après une heure de route nous arrivons, et nous avons la possibilité de marcher 2 heures dans la nature ; très belle ballade. A midi nous allons manger sur une terrasse au bord de l’eau. L’après-midi nous avons droit à une visite guidée d’Ajaccio. Nous commençons par la mairie (où les souvenirs de Napoléon sont légion); ensuite les ruelles de la vieille ville ; et nous terminons par le musée des beaux-arts dans le palais Fesch. Ce musée abrite une très belle collection de peintures léguées par le cardinal Fesch. Le souper a lieu à Ajaccio, au port de plaisance.

 

Samedi 9 – Scandola

Aujourd’hui, excursion d’une journée pour voir la réserve naturelle de Scandola en prenant un bateau à Porto. C’est un minibus que Lucien a réservé pour aujourd’hui car les petites routes de montagnes sont loin d’être idéales. Le résultat c’est que nous sommes fort serrés car il manque une place ; les volontaires courageux (ou courageuses) se relayent pour s’assoir dans le couloir. Nous faisons d’abord une halte bienvenue à Cargèse qui a la particularité d’avoir une église latine et une église grecque qui se font face. La route pour Porto traverse ensuite des collines de rochers rouge-ocre très jolis.

A Porto nous pique-niquons au bord de l’eau avant de prendre le bateau. Il est interdit d’accoster sur la réserve naturelle de Scandola et c’est uniquement par la mer que nous pouvons admirer la faune, la flore et les rochers d’origine volcanique. Ceux-ci ont formé de spectaculaires failles très étroites dans lesquelles le bateau s’avance avec prudence. Sur les rochers, au ras de l’eau, nous apercevons des anémones de mer qui sont comme de petites tomates. 

Après une excursion marine de près de 2 heures, nous reprenons le bus pour rentrer. La route est différente que celle de l’aller et nous traversons la montagne. La petite route sinueuse longe de profondes vallées et traverse de jolis villages. A plusieurs endroits nous avons croisé des chèvres et des cochons en liberté. Le souper d’adieu a lieu à l’hôtel.

 

Dimanche 10 – Ajaccio - Kraainem

Le temps est magnifique. Nous nous rendons à l’aéroport en taxi et nous préparons l’avion. Nous décollons en fin de matinée et nous mettons le cap au nord pour longer la côte jusqu’à Calvi. Là nous virons à l’ouest pour traverser la mer en direction du VOR de Saint-Tropez. Ensuite nous rejoignons la vallée du Rhône et passant par le mont Ventoux. Nous faisons une escale pique-nique à Chalon-sur-Saône avant de continuer vers le nord et d’atterrir sains et saufs à Grimbergen en fin d’après-midi. Toute la France a été traversée sans voir un seul nuage ; superbe !